Moonbikes à l’assaut des sommets enneigés

Il est possible d’atteindre des pointes jusqu’à 42 km/h

À mi-chemin entre une motoneige thermique et un vélo électrique, les Moonbikes permettent de remonter et de dévaler des pentes enneigées. Une nouveauté à découvrir dans une douzaine de stations cet hiver. Moonbikes a été très remarqué par les visiteurs internationaux à l’occasion du CES de Las Vegas. Par Joris Bolomey

C’est une des grandes nouveautés de cette saison hivernale. Les MoonBikes, électriques, permettent de se déplacer dans un silence quasi-total et sans aucune émission. Pas besoin de pédaler, cet engin équipé d’un ski à l’avant se conduit très facilement grâce à son guidon, tout en restant assis.
À l’origine de cette nouvelle forme de mobilité en montagne, il y a Nicolas Muron. Ingénieur formé aux Arts et Métiers en France et à Georgia Tech aux États-Unis, il a créé MoonBikes en 2018 après avoir travaillé six ans pour Dassault Aviation. “J’avais eu cette idée dès 2015, précise-t-il. Lors d’un séjour chez mes grands-parents en Haute-Savoie à Saint-Nicolas-de-Véroce, j’ai réalisé qu’il n’existait pas d’engin accessible en termes de conduite et de prix pour le grand public.” Après deux ans de recherche et développement, les 50 premiers prototypes ont été mis en service la saison dernière dans cinq stations. Cette année, 400 modèles ont été produits. Ils sont disponibles à la location dans douze stations : La Plagne, Val d’Isère, Les Saisies, Tignes, Saint-Nicolas-de-Véroce, Flaine, Méribel, Courchevel, L’Alpe d’Huez, Risoul, Le Sauze et Andorre.

Compter une cinquantaine d’euros en moyenne pour une demi-heure de pilotage. Mais les offres varient en fonction des stations. Les sorties durent en moyenne une demi-heure à une heure. Ce sont des balades qui peuvent se faire sur des terrains plats ou vallonnées, des itinéraires raquettes ou de randonnée classique, damés ou non, ou encore des itinéraires libres, en forêt par exemple. Mais les MoonBikes ne sont pas conçus pour avancer sur des couches de poudreuse de plus de 30 cm.
Ils sont environ de la même largeur qu’un vélo, leur poids de 87 kg, batterie comprise, et leur centre de gravité bas les rend très maniables. Ce qui permet des dérapages, sans partir en drift, et de prendre des bosses. Niveau vitesse, il est possible d’atteindre des pointes jusqu’à 42 km/h avec 1h30 d’autonomie par batterie. Ces engins peuvent également monter des pentes jusqu’à 40 %.

L’activité est accessible à partir de 16 ans, sans contre-indication, et aucun permis de conduire n’est requis (casque obligatoire, fourni). On peut porter un enfant, si le passager avant n’a pas de sac à dos, mais l’utilisation des MoonBikes est avant tout individuelle. La limite est fixée par le poids total, de maximum 120 kg. “Nous sommes toujours intéressés par le développement de nouvelles activités et MoonBikes répond également à notre volonté de réduire notre impact environnemental, explique Douglas Favre, gérant des écoles de ski Evolution 2 à Tignes et Val d’Isère. Les retours des utilisateurs sont excellents et nous essayons de développer de nouveaux itinéraires afin de proposer différentes expériences dans diverses ambiances.” Le côté ludique et fun des MoonBikes attire mais ce que les clients apprécient, c’est donc surtout de pouvoir découvrir la nature dans une atmosphère calme.

Cet article m’a intéressé. Je souhaite acheter le magazine dans lequel il a été publié : c’est par ici !

HORS-SERIE

VERSION NUMERIQUE Journaux.fr COMMANDER

Directement chez vous

+ HORS SERIES

S’ABONNER

NOS ARCHIVES

ACCES A TOUS
Nos numéros

 

COMMANDER

MEDIA

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0