Sélection : Les 10 livres de l’été

Comme chaque année, Maya Soudan et Emilie Marandel, de la librairie Le Rameau d’Or, proposent leurs coups de cœur pour l’été. Polars, classiques, BD…, il y en a pour tous les goûts. Par Maud Guillot

Madame Bovary
“Ce grand classique n’est évidemment pas une nouveauté mais une édition vient de paraître, illustrée par des dessins de jeunesse d’Yves Saint-Laurent. Ce couturier a été un passionné de littérature et de Madame Bovary en particulier, personnage qui l’a inspiré tout au long de sa carrière pour habiller les femmes. Madame Bovary, c’est un des plus beaux textes de la littérature française, un des plus beaux romans d’amour… Intemporel et moderne. Profitons de cet été pour le lire ou le relire. Par ailleurs, à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Flaubert, la Pléiade réédite l’ensemble de son œuvre…”
Madame Bovary, de Gustave Flaubert, Gallimard, 400 pages, 25 euros

Komodo
“L’auteur de Sukkwann Island est toujours très attendu. Les critiques sur son dernier livre, Komodo, ont été contrastées, mais nous, on a adoré. On avait envie que ce roman ne finisse jamais ! Ça se passe sur l’île de Komodo en Indonésie. Tracy, une mère de famille quitte la Californie sur l’invitation de son frère aîné Roy, qu’elle n’a pas vu depuis longtemps. Délaissée par son mari et épuisée par ses enfants, elle espère passer des vacances paradisiaques, en faisant de la plongée. Mais la tension va monter entre elle et son frère, ainsi que sa mère qui les a rejoints. Un trio névrosé, hanté par les rancœurs et les reproches. Les passages sur la plongée sont exceptionnels. Le parallèle entre le monde sous-marin et la famille est troublant. Tracy en profite pour régler ses comptes. C’est hallucinant mais un peu anxiogène…”
Komodo, de David Vann, Gallmeister, 304 pages – 22,80 euros

Jacky
“J’ai découvert cet auteur belge avec ce petit roman, qui peut aussi être lu par des ados. C’est comme un conte. L’histoire, c’est celle d’un jeune d’origine marocaine, fiché S, qui est en décrochage scolaire en fin de lycée mais un professeur va croire en lui et lui proposer de produire un travail sur un sujet totalement libre. Ibrahim choisit d’évoquer son amitié avec Jacky, rencontré quelques mois plus tôt et issu d’un lycée juif des quartiers chics de Bruxelles. Le thème est un peu cliché mais l’histoire est belle. Les deux jeunes sont attachants et drôles. Un texte qui fait du bien par les temps qui courent.”
Jacky, de Geneviève Damas, Gallimard, 160 pages, 14,50 euros


Noyade

“Super polar. Joey, huit ans, passe l’été dans un camp de vacances. Le moniteur de natation s’est juré qu’à la fin du séjour tous les garçons sauraient nager. Il va abandonner Joey qui a peur de l’eau sur un radeau au milieu du lac. Le gamin ne reviendra jamais. Vingt ans après, le moniteur a fait fortune dans l’immobilier mais sa vie dérape, en lien avec ce fait divers. Il y a beaucoup de suspens, un bon scénario. Et surtout, c’est bien écrit ! Ça ne m’étonnerait pas qu’ils en fassent un film.”
Noyade de JP Smith, Folio Poche, 368 pages, 8,10 euros.

Un jour ce sera vide
“Ce premier roman a obtenu le prix du Livre Inter. L’histoire est sombre et étrange. Elle retrace le parcours d’un jeune orphelin qui arrive en Normandie chez sa grand-mère, dans une maison où vit également sa tante “monstreuse”. Sur la plage, il rencontre un autre garçon, Baptiste avec qui il se lie d’amitié. Il entrevoit alors ce qu’est une vie de famille parfaite avec des parents parfaits dans une maison parfaite. Le contraste est saisissant. Au final, le roman, écrit dans une langue ciselée et très sensible, est très troublant.”
Un jour ce sera vide de Hugo Lindenberg, Bourgois éditeur, 176 pages, 16,50 euros.

Anatomie d’un mariage
“Virginia Reeves nous transporte dans le Montana aux Etats-Unis dans les années 70. Un jeune psychiatre va accepter de prendre la direction d’un hôpital psychiatrique avec comme ambition de réformer l’approche des soins. Il délaisse trop souvent sa femme, Laura, d’autant qu’il est attiré par une de ses patientes. Pour s’occuper, Laura décide de donner des cours de dessin à l’hôpital, s’immisçant ainsi dans la vie professionnelle de son mari. On assiste à une bouleversante exploration du mariage et du désir.”
Anatomie d’un mariage de Virginia Reeves, Stock, 330 pages, 22,90 euros.

Le Voyage à Lyon
“C’est un roman graphique pour les enfants à partir de 7 ans afin de leur permettre de découvrir Lyon et ses différents quartiers. On suit les aventures de trois petites cigognes en migration qui s’arrêtent à Lyon suite à un incident de vol. Elles veulent repartir au plus vite mais une série de rencontres va les faire changer d’avis. C’est illustré par Le Cil Vert.”
Le Voyage à Lyon, d’Alexandra Horvath et Stéphane Perraud, édition les Crocos, 160 pages, 21,50 euros

Le Roman de Jim
“On a vraiment adoré le nouveau roman de Pierric Bailly, un auteur lyonnais originaire du Jura. C’est l’histoire d’Aymeric, un type un peu paumé qui a fait un peu de prison. Il rencontre Florence, 40 ans, enceinte de 6 mois. Il va devenir le père de cet enfant, prénommé Jim. Ils vivent tous les trois dans un climat harmonieux, en pleine nature dans le Jura. Jusqu’au jour où Christophe, le père biologique du garçon, réapparaît suite à un drame. Aymeric choisit de partir à Lyon mais il reste obsédé par cet enfant qu’il a vu grandir et qui lui manque. La relation entre ce père adoptant et l’enfant est magnifique. C’est un roman très fort sur la paternité, sans parti pris car chacun a sa propre logique.”
Le Roman de Jim, de Pierric Bailly, édition POL, 256 pages, 19 euros.


Frink et Freud
“C’est une BD tirée du livre de Pierre Péju, L’Oeil de la Nuit (Lire son interview dans Mag2 Lyon de novembre 2019). Cet auteur lyonnais retrace le parcours d’un des premiers disciples de Freud aux Etats-Unis, Horace W. Frink, pendant lers années folles. Marié et père de famille, il est l’amant d’une de ses patientes. Frink traversera deux fois l’Atlantique pour aller à Vienne, s’allonger sur le divan de Freud. C’est un roman en noir et blanc, qui décrit bien l’univers onirique.”
Frink et Freud, de Pierre Péju, Castermann, 200 pages, 22 euros.

Les mots croisés de Michel Laclos
“Comédien, libraire, journaliste, éditeur, Michel Laclos était un incroyable cruciverbiste. Les éditions Zulma rééditent souvent ses mots croisés. Ils viennent de sortir un album inédit ! Mais c’est costaud : il faut vraiment comprendre la technique d’esprit. Exemple : train de luxe en sept lettres, c’est “tralala”. C’est drôle et ingénieux, avec les solutions à la fin… Il y a de vrais fans.”
Mots croisés 21, de Michel Laclos, Zulma, 192 pages, 19,30 euros.

Le Rameau d’Or, 32 Cours Franklin Roosevelt, 69006 Lyon. 04 78 24 46 76

Cet article m’a intéressé. Je souhaite acheter le magazine dans lequel il a été publié : c’est par ici !

EN KIOSQUE

VERSION
NUMERIQUE
Journaux.fr
COMMANDER

ABONNEMENT
Directement chez vous

 

+ HORS SERIES

 

S’ABONNER

VOTRE PUBLICITE

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0