Grand Lyon : Trois coins nature

Près de 80 petits circuits ont été fléchés par la Métropole. Les plus connus sont situés dans les Monts d’Or, avec un relief prononcé, et à l’est, de Miribel-Jonage jusqu’au Grand Large, au contraire sans dénivelé. Mais il y a d’autres possibilités. Comme pour les éditions précédentes de ce hors-série, Mag2Lyon a sélectionné quelques sorties familiales de proximité. Par Lionel Favrot

Val de Saône
Des pierres et des sources
1h15 | 3,1 km | Dénivelé : 35 m

Une balade très simple qui ne demande pas d’équipement particulier par temps sec. Après la pluie, on appréciera d’être bien chaussé. Une poussette 4×4 passera dans la première partie mais on évitera la montée par le chemin des Eaux pour revenir par le bois ou la voie piétonne. Le départ est fixé vers la mairie de Cailloux-sur-Fontaines (alt. 232 m). Depuis Lyon, on y arrive par le bus 77, arrêt Cailloux-mairie. En voiture, le plus sympa est de se garer au parking situé vers le grand saule pleureur offrant une ombre bienvenue à une petite mare. Plus loin, on dispose de jeux pour enfants. C’est aussi sur ce parking que les bornes de recharge électrique ont été installées. Légèrement en retrait, sont exposées trois grosses pierres qui s’avèrent être les restes de la Pierre Vieillette, charriée par les glaciers de l’Arve puis du Rhône de Chamonix au Val de Saône, 140 000 ans avant notre ère. Ce que les scientifiques appellent un “bloc erratique”. Extraite lors des travaux de construction de l’A46 en 1989, elle a été exposée comme but de balade avant d’être détruite par erreur en 2010, lors de l’élargissement de cette même autoroute. Pesant 150 tonnes, elle mesurait près de 7m de long sur 3m de haut. Deux fois la taille du fameux caillou de la Croix-Rousse. Une série de panneaux d’informations, clairs et très instructifs, jalonnent ce circuit, avec des petites énigmes.

On commence en descendant la route de Noailleux en laissant la mairie et l’école communale sur notre droite pour prendre tout de suite à droite la rue des Prolières. Juste avant les terrains de sport, on traverse pour re- joindre un long bassin en pierre. Attention aux jeunes enfants car il n’y a pas de barrière de protection. Il s’agit d’un naisoir qui servait autrefois à faire tremper les tiges de chanvre pour en récupérer la fibre textile. Deux espèces de tritons ont été repérées : le palmé et l’alpestre.
On s’enfonce à droite dans le bois pour suivre le parcours sportif du Crapa. Cette partie ombragée devient très humide par temps de pluie. Une humidité appréciée par la salamandre. Des planches permettent de traverser les rus au sec. Parmi les arbres, on peut reconnaître l’aulne glutineux ou le saule blanc et pour la flore, se distinguent l’eupatoire chan- vrine et l’angélique des bois. On revient à la rue des Prolières pour la retraverser et grimper par une petite rue, le chemin des Eaux (alt. 216m). En haut, tourner à gauche après le joli porche et poursuivre jusqu’au Puit Pointu (alt. 246 m). Là, dévaler à gauche jusqu’à retrouver une troisième fois la rue des Prolières au niveau de sa zone humide protégée (alt. 211m). On la remonte par une voie protégée des voitures jusqu’au Moulin des Prolières pour prendre à gauche le chemin du Lavoir. Dépasser le lavoir, monter tout droit jusqu’au lieu-dit Pierre Vieillette et emprunter à droite une petite sente qui file entre la clôture et le talus. À la route, descendre à droite pour revenir au parking de départ.

La suite à lire dans le nouveau hors-série Autour de Lyon été 2021 de Mag2Lyon chez votre marchand de journaux, sur ce site ou en numérique sur www.journaux.fr

HORS-SERIE

VERSION
NUMERIQUE
Journaux.fr
COMMANDER

ABONNEMENT
Directement chez vous

 

+ HORS SERIES

 

S’ABONNER

NOS ARCHIVES

ACCES A TOUS
Nos numéros

 

COMMANDER

MEDIA

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0