Le Rhône de nouveau confiné

Le département fait partie des territoires reconfinés, avec l’Aude et la Nièvre. Pour une durée de quatre semaines, à partir de vendredi 26 à minuit.

Les habitants du Rhône peuvent sortir de façon illimitée dans un périmètre de 10 km autour de chez eux. Ils doivent être munis d’un justificatif de domicile du type pièce d’identité. Le couvre-feu court toujours entre 19h et 6h. Les rassemblements supérieurs à 6 personnes à l’extérieur ne sont pas autorisés.

Dès la semaine dernière, deux départements d’Auvergne-Rhône-Alpes, le Rhône et la Haute-Savoie, inquiétaient déjà Santé Publique France, la structure qui assure le suivi épidémiologique pour l’Etat de cette pandémie. Le taux d’incidence du COVID19, que le gouvernement a décidé de retenir comme le facteur clé pour décider d’un durcissement ou d’un allégement des restrictions sanitaires, était déjà à 286/1000 dans le Rhône et il avoisinerait les 400/1000 aujourd’hui. La circulation de ce virus est particulièrement intense chez les moins de 45 ans, toujours selon Santé Publique France qui va révéler un nouveau point épidémiologique ce soir. Celui de la semaine dernière confirmait une tendance observée depuis un mois, à savoir une baisse des hospitalisations, notamment des personnes âgées, ce qui était attribué à la vaccination, mais une hausse des réanimations dans le Rhône, l’Isère et la Drôme. Or, le risque de saturation des services de réanimation est un autre critère clé du gouvernement pour décider d’un nouveau confinement. 

En revanche, le taux d’excès de mortalité, attribué actuellement au COVID, était revenu nul dans toute la région Auvergne Rhône Alpes. Seuls les Hauts-de France, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, le Val d’Oise, la Vienne, les Bouches-du-Rhône, le Var et les Alpes-Maritimes restaient alors en “excès modéré”.

EN KIOSQUE

VERSION NUMERIQUE Journaux.fr COMMANDER

Directement chez vous

+ HORS SERIES

S’ABONNER

VOTRE PUBLICITE

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0