ADVERTISEMENT

5ème : Constructions neuves au Point du jour

Comme chaque année, Mag2 Lyon publie en début d’année un dossier immobilier sur Lyon et l’agglomération. Alors que la crise sanitaire a fortement impacté l’économie, les prix ont continué de progresser : + 10 %. Tour d’horizon, arrondissement par arrondissement. Focus sur le 5e arrondissement.

La remise en cause du Métro E qui devait relier Bellecour à Tassin va-t-elle pénaliser le 5e arrondissement ? Les explications de Jérôme Cahen de Laforêt Immobilier.

Bilan de l’année: “2020 a été marquée par un manque de biens dans le 5e. Mais le mois de décembre a été bon. Au final, on enregistre quand même une hausse des prix, dans l’ensemble de l’arrondissement. Surtout au Point du jour, un quartier où il fait bon vivre avec des commerces de proximité. Le Vieux-Lyon n’est pas mon cœur de cible mais la crise sanitaire a évidemment pénalisé le tourisme. Or, de nombreux investisseurs achètent dans ce quartier pour louer. Ils devraient être prudents en 2021. Sans parler du fait que la nouvelle municipalité pourrait mettre un frein à AirBnB”

Ce qui va bouger en 2021: “L’incertitude du Métro E impacte le marché. A priori, le projet est abandonné, mais le téléphérique pourrait être une option. L’annonce du tracé avait clairement aidé l’arrondissement. Au cœur du Point de Jour, les programmes neufs sortent de façon massive! Ce quartier qui n’avait pas bougé depuis 10 ans est en train de se transformer, avec de nombreuses constructions. Si ce développement ne s’accompagne pas de moyens de transport appropriés, l’arrondissement va être congestionné.”

Les quartiers qui ont la cote: “Le Vieux Lyon reste très à la mode. Le cœur du Point du Jour est très fort, comme Trion, les hauts de Saint-Just… J’ai par exemple vendu un 40 m2 au cœur du Point du jour à 215 000 euros. Dans une très belle résidence avec piscine, un 68 m2 est parti à 380 000 euros à presque 5 600 euros du m2. Saint-Irénée fonctionne bien aussi grâce aux transports: la montée des Génovéfains est sympa. Plus qu’un micro-quartier, c’est un type de biens qui est vraiment recherché : les maisons. On en trouve encore ici. On en a vendue une limite Sainte-Foy, avec 300 m2 de terrain, à 5800 euros le m2 mais il y avait des travaux. Les prix peuvent être dingues pour ce type de biens.”

La zone moins recherchée: “Elle n’est pas moins recherchée mais elle est moins chère, c’est Ménival. Les immeubles des années 70 n’ont pas trop de cachet mais les rénovations des façades ont été faites. On y vend les biens facilement car ils sont rares. Proche Ménival, un Pitance de 82 m2 est parti à 3000 euros du m2.”

Programmes neufs: “Une belle rénovation est en cours rue Joliot Curie. C’est un immeuble ancien qui abritait une école inoccupée. Avenue du Point du Jour, autour de notre agence, cinq programmes sont en cours. En face, l’un d’eux propose l’appartement du dernier étage à 1,5 million d’euros avec piscine et toit terrasse, alors qu’on programme aussi un supermarché en rez-de-chaussée… C’est à surveiller.”

Cet article m’a intéressé. Je souhaite lire l’ensemble du dossier avec les données chiffrées quartier par quartier dans Mag2 Lyon de janvier : c’est par ici !

EN KIOSQUE

VERSION NUMERIQUE Journaux.fr COMMANDER

Directement chez vous

+ HORS SERIES

S’ABONNER

VOTRE PUBLICITE

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0