Unisoap recycle les savons perdus

Unisoap fait partie des structures récompensées lors de la 12e édition des trophées Mag2Lyon de l’Économie Sociale et Solidaire Rhône-Alpes.

TROPHÉE FORMATION
“Trois millions de personnes en France n’ont pas les moyens d’acheter des produits d’hygiène de base et on estime qu’il y a 51 millions de savons jetés chaque année”
, regrette Pauline Grumel. Face à ce constat, elle a créé en 2017 l’association Unisoap à Caluire-et-Cuire pour recycler ces savons usagés. Près de 200 hôtels partenaires ont permis de récupérer six tonnes de savons. La production a commencé fin 2020 et Unisoap devrait avoir distribué 20000 savons de 100 grammes d’ici la fin de l’année. Ils sont donnés à des associations partenaires qui viennent en aide aux personnes dans le besoin.

En plus d’une démarche écologique et solidaire, Unisoap s’inscrit dans une démarche sociale. Son centre de recyclage est basé au sein de l’ESAT Myriade à Vaulx-en-Velin et la production est assurée par des jeunes de 18 et 25 ans souffrant de troubles du comportement et de déficiences intellectuelles. Une cinquantaine de jeunes sont ainsi formés chaque an- née au process de recyclage d’Unisoap. L’association est la première en France à avoir mis au point un processus adapté à la réglementation européenne. “On est soumis aux mêmes pratiques qu’un fabricant classique de cosmétiques”, précise Pauline Grumel. L’équipe d’Unisoap compte 5 personnes. L’association est financée par du mécénat, à travers les hôtels partenaires, des fondations, des entreprises ou des particuliers. Grâce à un partenariat avec Pierre Fabre, Unisoap distribue également des kits d’hygiène complets à des associations lyonnaises.

©

Depuis les premiers passages média en début d’année, les demandes affluent. “Nous sommes sollicités par des structures au Canada, au Maroc ou encore Tunisie, détaille la fondatrice. Et on réfléchit désormais à développer Unisoap aux Antilles.” Pour augmenter la production de savons, l’association devra dans les prochains mois multiplier les partenariats avec les hôtels et également créer de nouveaux centres de production. 

Unisoap est la première en France à avoir mis au point un processus adapté à la réglementation européenne. “On est soumis aux mêmes pratiques qu’un fabricant classique de cosmétiques”, précise Pauline Grumel.

Cet article est extrait du hors-série spécial Economie Sociale et Solidaire édité par Mag2 Lyon fin 2021. À acheter par ici !

HORS-SERIE

VERSION
NUMERIQUE
Journaux.fr
COMMANDER

ABONNEMENT
Directement chez vous

 

+ HORS SERIES

 

S’ABONNER

NOS ARCHIVES

ACCES A TOUS
Nos numéros

 

COMMANDER

MEDIA

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0