Un port fluvial sur la Sâone en 2025-2026

C’est à Anse au nord de Lyon qu’un port fluvial, d’envergue nationale, va être construit sur la Saône, avec une capacité de 500 places. Un projet qui date de plus de 30 ans et qui répond au développement du tourisme fluvial. Par Maud Guillot 

Le tourisme fluvial progresse de 4 % par an depuis 10 ans. C’est pour faire face à ce phénomène que les collectivités de Villefranche et de Anse, au nord de Lyon, ont relancé un projet vieux de 30 ans : créer un port fluvial sur la Saône susceptible de recevoir les bateaux de particuliers.

La zone du Bordelan entre l’A6 et la Saône devait au départ accueillir un grand centre touristique, implanté dans un parc naturel. Mais le projet soumis à de nombreux normes européennes et contraintes réglementaires avait été écarté. Ce qui n’a pas empêché l’aménagement du site : la halte fluviale et la base nautique ont été réalisés en 2006. Une ZAC a également été créée en 2013. Désormais les élus locaux, dont le maire de Anse, Daniel Pomeret, ne souhaitent pas créer un simple “parking” pour bateaux mais un véritable lieu de vie et de travail, donc un projet de territoire. D’ailleurs, dans le Syndicat Mixte du Bordelan, on compte 7 membres dont un représentant du département du Rhône et un de la Métropole de Lyon.

Si ce port sera situé dans le Beaujolais, il sera forcément utilisé par les Lyonnais et les habitants de la Métropole qui possèdent un bateau. “Ce sera le plus grand port fluvial de France, devant celui de Mâcon”, précise avec fierté Benoît Ravier, chef de projet pour le groupe SERL, aménageur de la ZAC. En réalité, Mâcon restera le plus gros bassin avec 400 anneaux…, mais Anse sera plus important si on tient compte du port à sec. En plus des 350 anneaux, c’est-à-dire des places de stationnement dans l’eau, il y aura 150 places sur ce port à sec. Il s’agit d’un grand parking qui coûte un peu moins cher pour ceux qui utilisent peu leur bateau. Cet espace permettra aussi la mise à l’eau, avec des grues et des rampes, pour les propriétaires qui stockent leur bateau chez eux ou qui veulent transiter vers d’autres fleuves. Enfin, il sera adapté pour la maintenance et la réparation.

Je souhaite lire la suite de cet article : c’est par ici !

EN KIOSQUE

VERSION
NUMERIQUE
Journaux.fr
COMMANDER

ABONNEMENT
Directement chez vous

 

+ HORS SERIES

 

S’ABONNER

VOTRE PUBLICITE

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0