Les festivals font de la résistance

Hussam Aliwat
Les festivals font de la résistance

Certains festivals de la région ont réussi à se réinventer et à maintenir l’édition 2020 avec à une programmation allégée. Mag 2 Lyon a sélectionné les événements de l’été à ne pas manquer.

Tout l’monde dehors

Le festival lyonnais invite les habitant à sortir et à participer à des séances de cinéma en petite jauge, des contes, des initiations de yoga, des concerts de musique classique ou contemporaine, des démonstrations de danse… Tout l’monde dehors investit également plusieurs parcs et jardins de la ville, avec entre 20 et 30 événements par semaine durant les mois de juillet et août. De plus, Lyon Nature propose une série de rendez-vous, des ateliers pour les petits (fabrication d’abris à insectes, contes d’Afrique, ateliers artistiques…), des visites pour les grands (découverte du jardin botanique, cressonnière de Vaise, le Parc Blandan…)

Festival à la folie… Pas du tout

Rendez-vous au monastère de Brou à Bourg-en-Bresse, tous les samedis de l’été à la nuit tombante, pour des concerts éclectiques. Si Renand Luce (18 juillet) affiche déjà complet, d’autres artistes sont à découvrir : Hussam Aliwat et son oud (25 juillet), l’ensemble de musique baroque La Rêveuse (1er août), le guitariste jazz à la renommée internationale Hugo Lippi (8 août), le trio de musique irlandaise Scoops & la violoniste Céline Rivaud (15 août), l’afrofunk de Vaudou Game (22 août) et la pop d’Antoine Elie (29 août).

Labeaume en Musiques

Le festival de Labeaume, en Ardèche méridionale, aura bel et bien lieu du 1er au 5 août. Dans un cadre bucolique, au bord de la rivière, ce festival en plein air met à l’honneur la musique classique. À l’affiche : le chant Renaissance et Baroque de l’ensemble Tarentule (1er, 3, 4 et 5 août), le “Drôle de Bestiaire” interprété par Philippe Forget, Claude Stochl et Thierry Thieû Niang (3, 4 et 5 août) qui mêle chant, piano et danse, la violoncelliste Agnès Vesterman et Les Six Suites pour violoncelle de Bach (3, 4 et 5 août), Ban Assalam et Sylvain Julien qui réinventent le mythe des derviches tourneurs (3, 4 et 5 août).

Albertville Jazz Festival

La sixième édition de ce festival aura bien lieu, les 24 et 25 juillet. L’édition 2020 a été adaptée : pas de concert au Dôme Théâtre ou sous chapiteau mais en extérieur, autour du kiosque du square Soutiras. Autre particularité : les concerts seront gratuit, en accès libre. Les mesures de distanciation physique et les gestes barrières devront être respectés. Au programme : Elisa Jo (24 juillet à 18h), chanteuse française aux mélodies pop mêlées de soul et de jazz; Mountain Factory 5TET, cinq musiciens hors pair qui jouent un jazz très américain (24 juillet, 19h30); Mahias Lévy Trio, violoniste éclectique dont le répertoire va du classique au jazz manouche (25 juillet, 18h); Norig & No Gypsy Orchestra, avec un technique vocale sans pareil, Norig est l’une des représentantes des musiques tziganes.

Bach en Combrailles

C’est une version allégée du festival qui aura lieu le week-end du 15 et 16 août dans le Puy-de-Dôme. Habituellement, cette manifestation culturelle dure une semaine. Les concerts auront tous lieu en l’église de Pontaumur pour cette édition 2020. À venir écouter : l’ensemble Les Timbres qui explore les racines de l’oeuvre de Bach (15 août), l’Orchestre national d’Auvergne dans une formation réduite (15 août),  le pianiste Adam Laloum et la violoncelliste Elena Andrejev qui joueront l’intégrale des Suites pour violoncelle (16 août), Jen-Luc Ho pour un concert d’orgue (16 août).

Festival Baroque de Tarentaise

En 2020, le festival savoyard ne se déroulera pas comme à son habitude dans des églises mais en plein air, au château à Conflans, dans cour de l’ancien Archevêché à Moûtiers, dans le village de Notre-Dame du Pré. La Chappelle Rhénane interprétera des oeuvres allant de La Chanson de Janequin à Debussy, l’ensemble La Rêveuse proposera une promenade champêtre et musicale autour de la viole de gambe et enfin l’ensemble Pulcinella abordera le violoncelle chez Bach et Vivaldi.

Jeudi c’est possible

La compagnie La Cascade organise traditionnellement le festival de cirque d’Alba-la-Romaine. L’édition 2020 a été annulée mais La Cascade, accompagnée de la compagnie Nez&Cie, propose “Jeudi c’est possible” : un rendez-vous estival autour du cirque et de la musique au Pôle National Cirque à Bourg-Saint-Andéol.

Encadré

Les rendez-vous annulés 

Les gros festivals ont été les premiers à donner rendez-vous au public en 2021 mais les petits ont également pâti de la situation. Même les événements accueillent moins de 5000 personnes ont parfois dû annuler faute de pouvoir suffisamment anticiper. Ça a été le cas pour les festivals classiques de Chaise-Dieu, en Haute-Loire,  Berlioz à La Côte-Saint-André, en Isère, le Festival Bach de Saint-Donat-sur-l’Herbasse dans la Drôme. Le festival de théâtre à destination du jeune public, Au Bonheur des Mômes, le festival de la Correspondance de Grignan ou encore Parfum de Jazz dans la Drôme ont connu le même sort.

EN KIOSQUE

VERSION
NUMERIQUE
Journaux.fr
COMMANDER

ABONNEMENT
Directement chez vous

 

+ HORS SERIES

 

S’ABONNER

VOTRE PUBLICITE

Votre panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0