ADVERTISEMENT

Guide Michelin : Lyon n’a pas été “saquée”

Le guide gastronomique n’a pas été tendre avec Lyon cette année. Aucun nouvel étoilé alors que Les trois Dômes de l’hôtel Sofitel perd son macaron, comme l’Auberge de l’Ile où Jean-Christophe Anasanay-Alex souhaite partir vers d’autres projets et n’a jamais rouvert après la crise sanitaire. Le restaurant Bocuse, à Collonges-au-Mont d’Or n’est par ailleurs pas parvenu à reconquérir sa troisième étoile. Au total, 20 tables du Rhône figurent encore dans le guide rouge cette année, dont 18 avec 1 étoile. Insatisfaisant pour la capitale de la gastronomie.
La réaction du Lyonnais Jean-François Mesplède, ancien directeur du Guide Michelin : “Je ne pense pas que Lyon a été « saquée » dans la mesure où, après Paris, elle reste la ville la plus étoilée de France, même s’il lui manque encore un « trois étoiles » depuis la sanction injustifiée pour le restaurant Bocuse qui a été privé de sa troisième étoile. Je pense que quelques maisons emblématiques qui « valent le voyage » où l’esprit familial demeure (c’est le cas chez Bocuse) devraient être distinguées par une étoile d’or indiquant qu’il est important d’y manger au moins une fois dans sa vie. La force de Lyon où la clientèle est composée de gens qui aiment la cuisine et fréquentent assidument les restaurants est que l’on peut y trouver des maisons de tradition, des cuisines plus contemporaines sans oublier les bouchons. Chacun, à mon sens, peut y trouver son bonheur.”

EN KIOSQUE

VERSION NUMERIQUE Journaux.fr COMMANDER

Directement chez vous

+ HORS SERIES

S’ABONNER

VOTRE PUBLICITE

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0