Ecully La continuité

Sebastien Michel
Ecully la continuité

Le successeur désigné d’Yves-Marie Uhlrich, Sébastien Michel a été élu, devançant Damien Jacquemont, lui aussi issu de la majorité sortante. Le nouveau maire Les Républicains d’Ecully a multiplié les expériences professionnelles au sein des collectivités… Portrait. Par Clotilde Brunet

 Sébastien Michel, 41 ans, est devenu cadre de l’industrie pharmaceutique sur le tard. Cet Ardéchois d’origine a consacré le début de sa carrière à sa “passion pour la chose publique”, après des études à Sciences Po. Il a pris sa première carte politique, en 2001 au RPR. “Le Général De Gaulle était très présent chez mes grands-parents. Je me suis nourris de ces valeurs-là. Aujourd’hui, si je suis de droite, c’est parce que je crois fondamentalement à la responsabilité individuelle”, justifie le nouveau maire Les Républicains d’Ecully. Sa première expérience professionnelle a été celle de directeur général des services dans une commune de 2200 habitants en Ardèche. “J’ai passé les concours de la fonction publique et je suis devenu attaché territorial. Assez rapidement, je me suis aperçu que l’administration n’était pas la partie qui m’intéressait le plus et j’ai voulu basculer sur des postes plus politiques.” Il a enchaîné en devenant secrétaire générale du groupe d’opposition au Département de l’Ardèche, puis collaborateur de cabinet et collaborateur parlementaire du député-maire de Montélimar, Franck Reynier. Ces multiples expériences lui confèrent une connaissance fine des institutions.

Coup de coeur

En 2012, j’ai voulu découvrir un autre territoire. Je me suis installé à Ecully et j’ai endossé le rôle de directeur de cabinet de la communication d’Yves-Marie Uhlrich. Par la suite, en 2014, il m’a proposé de le rejoindre dans son équipe politique et de devenir son premier adjoint.”  Sébastien Michel explique avoir eu le coup de coeur pour cette commune de l’ouest lyonnais, mêlant performance économique et cadre de vie préservé, selon lui.

Premier adjoint à Ecully, Sébastien Michel a donc dû trouver un autre emploi, il s’est tourné vers la seule collectivité pour laquelle il n’avait pas encore travaillé, la Région. “J’ai pris le poste de secrétaire adjoint du groupe d’union de la droite et du centre, à mi-temps. Et j’ai également rejoint Laurent Wauquiez sur sa campagne pour les élections régionales en tant que conseiller presse et communication.” 

Sur le plan personnel, Sébastien Michel est pacsé et sans enfant. Sur le plan professionel, l’année 2016 a marqué une vraie rupture dans sa carrière professionnelle puisqu’il a intégré, pour la première fois, le monde de l’entreprise, dans un grand groupe pharmaceutique international. “J’ai découvert des sujets que je ne connaissais pas, très techniques comme la négociation des prix des médicaments… J’estime que cette double expérience du monde des collectivités et de l’entreprise est un atout. On a besoin d’élus qui comprennent les enjeux économiques”, ajoute le quarantenaire. De son côté, le maire sortant Yves-Marie Uhlrich défendra les intérêts de la commune en tant qu’élu à la Métropole.

Marathonien

Pour autant, Sébastien Michel est aussi un féru de culture qui revendique l’influence de Georges Pompidou. “J’ai beaucoup d’admiration pour lui. Il avait les deux pieds dans le terroir, dans son Cantal tout en étant très sensible à la culture, en tant qu’agrégé de Lettres…” Le maire d’Écully fréquente aussi bien l’Auditorium que la Halle Tony Garnier pour le concert d’Angèle par exemple. Par ailleurs, c’est également un coureur assidu. “Je fais régulièrement des marathons. Pour moi la course à pied dit beaucoup de qui l’on est : c’est une école de l’humilité, de la persévérance, de la discipline…

 

EN KIOSQUE

VERSION
NUMERIQUE
Journaux.fr
COMMANDER

ABONNEMENT
Directement chez vous

 

+ HORS SERIES

 

S’ABONNER

VOTRE PUBLICITE

Votre panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0