Citiz : “La voiture écologique est celle qu’on partage”

Citiz Alpes-Loire fait partie des structures récompensées lors de la 12e édition des trophées Mag2Lyon de l’Économie Sociale et Solidaire Rhône-Alpes.

TROPHÉE CLIMAT
Acteur incontournable de l’autopartage depuis la fin des années 1990, Citiz Alpes-Loire, basée à Grenoble, continue de développer son offre pour proposer de nouvelles solutions de mobilités adaptées aux usages de chacun. Devenue une Scic en 2010, elle compte désormais 390 sociétaires, et une vingtaine de salariés. Son offre historique est la location de véhicules sur réservation et avec une seule et même station de départ et d’arrivée.

Mais à côté de ce fonctionnement en boucle, Citiz Alpes-Loire expérimente également depuis 2018 une offre de flotte libre nommée Yea!. Avec ces voitures rouge et noir, plus besoin de réserver à l’avance. Les véhicules sont garés au sein de périmètres définis sur certaines zones urbaines et sont géolocalisables via l’application mobile Citiz. Et surtout, ils peuvent être utilisés pour des trajets uniques vers d’autres zones Yea !. Cette offre est disponible à Lyon, Chambéry, Annecy, Grenoble, au niveau de la gare TGV de Valence et depuis septembre à Aix-les-Bains.

Depuis cet été également, l’offre Yea ! a été adaptée aux besoins des touristes. “De nouveaux périmètres sont expérimentés dans le Vercors et les Bauges, l’inscription a été facilité et il est désormais possible d’ouvrir un compte pour seulement 30 jours”, énumère Jean Clot, chargé de la communication à Citiz Alpes-Loire. L’expérimentation va se poursuivre pendant les vacances d’hiver. “Comparée à l’offre classique Citiz, Yea ! ne représente actuellement qu’une part infime de notre activité, continue Jean Clot. Si les utilisateurs sont en attente de ce système inter-villes avec des trajets à sens unique, ils restent aussi très attachés à la réservation qu’offre Citiz. Mais on souhaite avant tout innover sur les mobilités et proposer des solutions qui libèrent l’espace public. Si le service Citiz standard peut être l’élément moteur qui permet au service Yea ! de perdurer, même en cas de faible rentabilité, on continuera cette offre.

En ce qui concerne son offre standard, la Scic iséroise a commencé à intégrer des véhicules de particuliers et d’entreprises dans sa flotte et souhaite développer cette stratégie dans les années à venir. “Les voitures de nombreuses entreprises ne sont pas utilisées les week- ends, explique Jean Clot. Les propriétaires sont rémunérés et ça nous permet de densifier notre flotte tout en évitant de produire de nouvelles voitures. La voiture la plus écologique est toujours celle qu’on partage.” 

Cet article est extrait du hors-série spécial Economie Sociale et Solidaire édité par Mag2 Lyon fin 2021. À acheter par ici !

HORS-SERIE

VERSION NUMERIQUE Journaux.fr COMMANDER

Directement chez vous

+ HORS SERIES

S’ABONNER

NOS ARCHIVES

ACCES A TOUS
Nos numéros

 

COMMANDER

MEDIA

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0